boule_bleues1.gif
Faits divers









La pétanque passe pour être un des jeux les plus décontractés, qui peut se pratiquer à tout âge et qui respire l’air des vacances...Mais il n’en est pas toujours ainsi. De tous temps les jeux de boules ont déchaîné les passions. LKe sang chaud du midi vient s’y ajouter et l’histoire du jeu de boules est - hélas - riche en faits divers de tous ordres.
Les bagarres sont parfois inévitables, quelque fois même les couteaux sortent et tout ce beau monde finit généralement chez les sergents de ville ou même va passer quelques jours dans un cul de basse fosse!

Citons-en quelques faits divers en passant...

Marseille, cimetière de Saint Charles : en 1791, les frères Revelly rodant nuitamment dans ce cimetière y déterrent trois cranes et jouent aux boules avec. La police municipale les arrête et le tribunal les condamnera le 15 janvier 1792 à 8 jours de prison et 300 francs d’amende chacun...

Marseille encore, 28 avril 1792 : (ce fait divers détient encore à ce jour le triste record du nombre de victimes)
en pleine révolution, un certain nombre de membres de la Société Populaire de Marseille allant à la rencontre des gardes nationaux envoyés en Arles pour réprimer une émeute s’étaient réunis dans une salle basse du couvent des Recollets où étaient entreposés barils de poudre et autres munitions. Pour passer le temps, ils se mirent à jouer avec de petits boulets... On ne sait pas ce qu’il se passa exactement mais toujours est-il qu’une explosion épouvantable se produisit causant 38 morts ainsi qu’un grand nombre de blessés !

Les années passent mais les joueurs ne sont pas plus raisonables, comme on peut en juger par ces infos très récentes:

10.08.2008 : Un joueur de pétanque est décédé tôt samedi matin à Lourdes après avoir été atteint à la tête par une boule alors qu'il disputait à une partie vendredi soir à Adé (Hautes-Pyrénées), a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie de Lourdes.
Franck Hourcade, 39 ans, entraîneur au club de rugby d'Adé, près de Lourdes, et responsable de la promotion commerciale à l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées, a été grièvement blessé par une boule de pétanque tirée par l'un de ses partenaires de jeu, vendredi peu avant minuit au stade de rugby de l'US Adé.
Il a été atteint alors qu'il s'approchait du cochonnet pour vérifier un point, selon les premiers éléments de l'enquête.
Transporté au centre hospitalier de Lourdes, il est décédé peu après des suites de ses blessures.

27.06.2009 : Cran-Gevrier
« 18 h 30, hier. Des clients étaient en train de jouer à la pétanque quand ils ont vu une boule de feu sur le poteau de Telecom », raconte, abasourdi, le patron du bar-restaurant "Le Square", avenue du Mont-Veyrier à Cran-Gevrier.
« Les gens ont senti l'électricité à travers le corps. Ils sont choqués. Après il y a une coupure de courant et un incendie s'est déclaré ». En dépit du choc, l'un des occupants du bar-restaurant a réussi à le circonscrire. Les hommes du feu ont pris le relais.

23/07/2009 : Coup de boule après la pétanque
SERAING Mardi, fête nationale oblige, il y avait des manifestations et autres animations un peu partout dans le pays.
À Boncelles, Kévin, un Sérésien de 20 ans, a décidé de participer, avec toute sa famille, à un tournoi de pétanque.
L'histoire ne dit pas si le jeune homme ou quelqu'un d'autre de sa tribu a obtenu un honorable classement. Par contre, ce qui semble sûr, c'est que la compétition a été arrosée... et pas par la drache nationale !
D'ailleurs, après les boules de pétanque, la famille s'est rendue chez un ami habitant à proximité. C'est là que Kévin a perdu la sienne (de boule) et a donné un coup (toujours de boule) à sa mère, Nicole (47 ans).
Le père de Kévin s'est rapidement interposé. Mal lui en a pris, puisque Kévin s'en est alors pris à son paternel.
L'alerte ayant été donnée, la police est rapidement intervenue. À son arrivée, Kévin était toujours occupé à frapper son pauvre père... Couché à même le sol.
Maîtrisé et interrogé , Kévin n'a pu expliquer son geste. Tout juste pense-t-il qu'il a été victime d'une crise de boisson.
Le jeune homme a toutefois été privé de liberté et déféré, mercredi matin, au parquet de Liège.
Il a ensuite été remis en liberté mais devra répondre de ses gestes devant le tribunal correctionnel.
ro_musee1.gif
ro_histoire1.gif
ro_variantes1.gif
ro_petanque1.gif
ro_fabrication1.gif
ro_humour1.gif
ro_faits_divers1.gif
ro_monde1.gif
ro_art1.gif
ro_fanny1.gif
ro_archives1.gif
ro_contact1.gif
ro_liens1.gif
drap_gb1.gif
Association
Musée de la Boule
Maison de la Pétanque

Z.I. La Valentine
Montée de St Menet
13011 MARSEILLE
Tel: 04 91 43 27 20
info@laboulebleue.fr
Création du site :
AS web design
fond_musee_pet_or9.gif
17e_sentence1v.jpg