boule_bleues1.gif
Le jeu de boules
La pétanque








Ce jeu de boules, le plus joué à l’heure actuelle avec un demi-million de pratiquants, près de 400000 licenciés rien qu’en France, sans compter tous ceux qui le pratiquent en famille ou entre copains avec des boules loisirs et qui se chiffrent par millions, est directement issu du jeu provençal.
Celui-ci nécessite pour être pratiqué à un niveau convenable une certaine souplesse : que ce soit pour tirer (élan de 3 pas ou sauts) ou pointer en se tenant en équilibre sur une seule jambe, pour quelqu’un souffrant de rhumatismes ou d’arthrose c’est pratiquement infaisable. Le voie était toute tracée pour l’invention d’un nouveau jeu de boules, la pétanque.
Sur le terrain Béraud à la Ciotat près de Marseille, on jouait à la longue avec des boules cloutées tous les jours sous les platanes. Ce boulodrome, géré par les frères Pitiot, était le siège de concours importants, l’on y jouait surtout le jeu provençal, avec souvent de fortes mises. Les parties durant des heures, nombreux étaient les spectateurs qui louaient des chaises, ce qui n’allait pas sans poser des problèmes aux joueurs. Elles furent finalement interdites, à l’exception d’une seule, réservée au vieux joueur Jules Le Noir qui souffrait de rhumatismes mais qui ne voulait pas manquer une partie. Un jour, Ernest Pitiot, attendri par la constance du vieux joueur lui proposa d’entrer dans une partie où il pourrait rester les deux pieds dans un rond. Autrement dit, les pieds tanqués. En langue provençale, a ped tanca (ou a ped tanco). Puis Joseph Pitiot organisa même un petit tournoi où 8 équipes de deux joueurs s’affrontèrent sur des distances de l’ordre de 3 à 5 mètres. C’est ainsi que la pétanque naquit en 1910, date de ce premier tournoi. Certains affirment toutefois qu’il était né 3 ans plus tôt, en 1907, date des premières expériences. Ces polémiques n’empêchent pas ce centenaire de se porter comme un charme !
La grande guerre passa par là, et un peu plus tard, en 1927, les règles de la pétanque furent fixées. Les joueurs de jeu provençal restaient en majorité mais rien ne pouvait arrêter désormais le développement de la pétanque. En 1943, Ernest Pitiot, toujours lui, alors directeur du casino de Palavas-les-Flots proposa aux organisateurs d’un grand tournoi à Montpellier de ne pas limiter le concours à la longue mais d’y faire une place à la pétanque. Cela fit rire les organisateurs qui se moquèrent de lui en disant que c’était un “jeu de petite fille”. Furieux, Ernest s’en alla et annonça qu’il fonderait sa propre fédération de joueurs de pétanque. Quelques jours plus tard, ils étaient déjà 50 licenciés qui l’avaient rejoint au sein de la ligue Languedoc-Roussillon, mais en un rien de temps le nombre de licenciés dépassa le millier. Bien que le président de la longue, marius Dubois, ait persisté à ne pas croire à la pétanque (“moi vivant, la pétanque ne sera jamais un sport de compétition, tout juste un sport de cabanon”), la ligue fut fondée. Le mardi 16 janvier 1945, les présidents et représentants de quelques comités boulistes de provence se trouvèrent assemblés au bar O’Central à marseille pour y fonder la FFBJPP (fédération française bouliste de jeu provençal et de pétanque). premiers championnats en 1946. La FFPJP (fédération française de pétanque et de jeu provençal) prendra sa suite quelques années plus tard quand la pétanque aura définitivement pris le pas sur son glorieux ancêtre, le jeu provençal. La FIPJP, la fédération internationale regroupe à ce jour plus de 45 pays.
Ainsi, une idée généreuse et humanitaire (on songe aux paralympiques !), allait faire le tour du monde, même si son succès est probablement lié à la simplicité des règles et la sociabilité avec la proximité des joueurs ensemble qui se parlent et s'interpellent.
Les compétitions deviennent populaires, le “Mondial La Marseillaise à pétanque”, un des plus grands concours du monde, réunit chaque année au mois de juillet plus de 10000 joueurs, dont la fine fleur internationale de ce sport. Il est retransmis par les média généralistes.

ro_musee1.gif
ro_histoire1.gif
ro_variantes1.gif
ro_petanque1.gif
ro_fabrication1.gif
ro_humour1.gif
ro_faits_divers1.gif
ro_monde1.gif
ro_art1.gif
ro_fanny1.gif
ro_archives1.gif
ro_contact1.gif
ro_liens1.gif
drap_gb1.gif
Association
Musée de la Boule
Maison de la Boule
4, place des 13 Cantons
13002 Marseille
tèl: +33 (0)4 88 44 39 44
info@laboulebleue.fr
facebook_logo.png
Page facebook
de la Maison
de la Boule
Création du site :
AS web design
fond_musee_pet_or9.gif
jeu_boule_actuel_1v.jpg
jultos1v.jpg
petanque2v.jpg
20e_compet1v.jpg
bouliste_petanque1v.jpg
Le reglement de la pétanque      Le materiel      La stratégie du jeu      Le vocabulaire spécifique
ro_retour1.gif